QCM n° 1253 vu le 28-09-2022 (06:04).

Thème 5 - Corps humain et santé


Le réflexe myotatique, qui provoque la contraction d’un muscle suite à son propre étirement, met en jeu différents éléments qui constituent l’arc réflexe.





Question 1 : (1 point)

Le document ci-dessus montre l'enregitrement d'un potentiel

de repos et d'un potentiel d'action d'une fibre musculaire.

de repos et d'un potentiel d'action d'une fibre nerveuse.

de récepteur et d'un potentiel d'action d'une fibre nerveuse

post-synaptique et d'un potentiel d'action d'une fibre nerveuse.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
Au XIX°S, Kerner décrit une maladie, observée suite à la consommation de saucisses avariées. En 1870, le médecin allemand Müller renomme la « maladie de Kerner » en botulisme. Elle est causée par la toxine botulique, produite par une bactérie et provoquant une paralysie musculaire. La toxine botulique est une toxine puissante, mais elle est aussi fragile, ne résistant pas à la chaleur, ni à une exposition prolongée à l'oxygène. L'intoxication se produit généralement par des aliments mal conservés (salaisons, conserves... le plus souvent familiales) à la suite de défaut technique ou de manque d'hygiène lors de la fabrication. En pratique, elle ne survient presque jamais avec des produits frais. Le mécanisme d'action est une inhibition de la libération d'Acétylcholine au niveau des jonctions neuromusculaires, ce qui bloque la transmission entre nerf et muscle et conduit à une paralysie.
Les injections de botox (contenant de la toxine botulique) agissent sur les rides d'origines musculaires .Le botox est aujourd'hui utilisé pour "effacer" les rides car :

la toxine empêche la libération d'acétylcholine par la synapse neuromusculaire.

la toxine empêche la libération de neuromédiateur inhibiteur par la synapse neuromusculaire

la toxine provoque la libération d'acétylcholine par la synapse neuromusculaire

la toxine empêche recapture de l'acétylcholine par la synapse neuromusculaire

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)

L'enregistrement ci-dessus montre :

des stimulations d'intensité décroissante de S1 à S4.

des potentiels d'action d'amplitude croissantes en R1 et R2.

des potentiels d'action d'amplitude croissante entre R1 et R4.

des potentiels d'action obéissant à la loi du tout ou rien en R3 et R4

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
Un réflexe myotatique :

est une contraction volontaire d’un muscle

se traduit par l’étirement d’un muscle en réponse à sa contraction

ne fait pas intervenir de centre nerveux

fait intervenir un message nerveux moteur empruntant les racines ventrales des nerfs rachidiens

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)

Cette coupe de moelle épinière observée au microscope optique montre :

la substance grise périphérique composée de corps cellulaires de neurones.

la substance blanche centrale composée de fibres nerveuses (= axones) de neurones.

les racines dorsales des nerfs rachidiens renflées au niveau des ganglions rachidiens contenant le corps cellulaire des neurones sensoriels.

les racines ventrales des nerfs rachidiens renflées au niveau des ganglions rachidiens contenant le corps cellulaire des neurones sensoriels.

Je ne sais pas.