QCM n° 1454 vu le 18-05-2022 (14:18).

Thème 4 - Variation génétique et santé


Pour tester la sensibilité d'une bactérie vis-à-vis de plusieurs antibiotiques, les biologistes utilisent la technique de l'antibiogramme. Les bactéries d’une souche se multiplient sur un milieu gélosé, en donnant un clone qui envahit toute la boite de Pétri. Le principe consiste à placer cette culture de bactéries en présence de pastilles imprégnées d'antibiotiques. On dépose sur le milieu de culture des pastilles contenant des antibiotiques. Les molécules d’antibiotiques diffusent tout autour de la pastille, dans la gélose, de façon rayonnée.
Lecture des résultats et interprétation : On mesure le diamètre de la zone d’inhibition de croissance autour de chaque pastille d’antibiotique. Dans l’exemple ci-dessous, ces bactéries ne sont pas sensibles à l’antibiotique 1, mais elles sont un peu sensibles à l'antibiotique 2 et très sensibles à l'antibiotique 3.





Question 1 : (1 point)
D'après la photographie de cet antibiogramme :
Pour lutter contre les bactéries :

l'antibiotique A devra être utilisé à plus forte concentration que le D pour présenter la même efficacité.

les antibiotiques B et E seront les plus efficaces.

les antibiotiques A, C, D et F présenteront la même efficacité.

l'antibiotique C sera le plus efficace.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
D'après la photographie de cet antibiogramme :
La souche de bactérie cultivée est :

sensible aux antibiotiques A, C, D et F.

sensible aux antibiotiques B et E.

résistante aux antibiotiques A, C, D et F.

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
Les cancers sont provoqués :

uniquement par des agents infectieux.

par une accumulation de mutations.

uniquement par l'environnement.

uniquement par l'exposition à des substances cancérigènes.

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
Un antibiotique :

augmente le risque de développer des cancers.

permet de sélectionner les bactéries qui lui sont résistantes.

augmente le risque de développer la maladie.

empêche l'apparition de mutations chez les bactéries.

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
La thérapie génique consiste :

à insérer un allèle sain dans toutes les cellules du corps.

à insérer un allèle sain dans certains tissus seulement.

à insérer un nouveau gène chez les malades.

Je ne sais pas.