QCM n° 389 vu le 20-07-2019 (09:43).

Thème 1 - La Terre, la vie et l'organisation du vivant


La transgénèse consiste à transférer des gènes, éléments de base du patrimoine génétique contenu dans les chromosomes, vers un autre organisme, ou bien à les déplacer à l'intérieur d'un même organisme.

Le développement, la croissance des animaux comme des plantes est guidé par un ensemble d'informations que l'on appelle programme génétique. II est présent au cœur de toutes les cellules qui composent un organisme, sur les chromosomes. Ceux-ci sont constitués d'une longue molécule, l'ADN, ressemblant, au niveau de sa structure, à une échelle de corde torsadée. Chaque caractère héréditaire d'un individu correspond à une ou plusieurs informations contenues dans ce programme génétique. Une unité d'information y est appelée gène et correspond à un segment d'ADN. La molécule d'ADN est constituée d'un enchaînement linéaire de quatre molécules appelées bases et l'information génétique est codée par l'ordre d'enchaînement des bases qui constitue la séquence caractéristique de chaque gène.

Les outils des laboratoires de biologie moléculaire permettent de déchiffrer la séquence d'un gène, de découper l'ADN à la base près, de recoller des segments d'ADN... Pour transférer le gène, ou transgène, de l'organisme donneur vers l'organisme receveur, on utilise un vecteur, sorte de «véhicule» conçu à partir du programme génétique d'une bactérie (pour les cellules végétales) ou d'un virus (pour les cellules animales). On parle de construction pour désigner l'assemblage d'un transgène avec un vecteur. La transgénèse est effectuée sur le stade le plus précoce de la vie, lorsque le futur être vivant n'est formé que d'une seule cellule, la cellule-œuf , juste après la fécondation. Ainsi, à terme, toutes les cellules de l'organisme seront porteuses du transgène.





Question 1 : (1 point)
Il y a 4 bases azotées qui entrent dans la constitution des nucléotides de l'ADN. Dans la liste ci-dessus, il y a une molécule qui n'est pas une base, il s'agit de :

L'adénine.

La guanine.

La cytosine.

L'éosine.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
Un argument en faveur de l'unité du monde vivant est donné par le fait que :

Tous les êtres vivants possèdent les mêmes allèles.

Tous les êtres vivants possèdent les mêmes protéines.

Tous les êtres vivants possèdent les mêmes gènes.

Tous les êtres vivants possèdent le même support moléculaire de l'information génétique.

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
Les personnes atteintes de diabète ont trop de glucose dans le sang. Pour se soigner, elles doivent s'injecter une molécule (une protéine), l'insuline. L'insuline qui permet de traiter les diabétiques est produite actuellement par transgenèse grâce à des bactéries.

On extrait le gène de l'insuline chez une bactérie que l'on transfère chez l'Homme

On extrait le gène codant pour l'insuline chez l'Homme.

On peut qualifier l'homme diabétique traité par cette insuline produite par des organisme génétiquement modifié.

On transfère l'insuline de l'homme dans une bactérie.

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
Quand on braque une lampe à lumière ultraviolette sur Alba (le lapin présenté dans la photo ci-dessous), son poil devient vert fluorescent.

Résultat d'une expérience scientifique française, ce lapin donne aussi des idées à certains artistes américains. Alba a été conçue en introduisant un certain gène dans une cellule de lapin, avant de la greffer sur un embryon. Or, ce gène comporte les mêmes caractéristiques que certaines espèces qui émettent de la lumière à l’état naturel, comme les méduses, les lucioles, les crevettes, les calamars, ainsi que certains poissons et champignons. C’est pourquoi le lapin blanc Alba devient soudain vert fluorescent lorsqu’on l’éclaire à la lumière ultraviolette.
Dans cette expérience :

Le lapin est un organisme donneur.

La protéine fluorescente est la molécule transférée.

La luciole est un organisme donneur possible.

L'ADN du lapin peut-être lu par les cellules de la luciole.

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
Si on comptait dans une molécule d'ADN le nombre de bases, on trouverait que :

Le nombre de bases A + le nombre de bases G = le nombre de bases T + le nombre de bases C

Le nombre de bases A = 2 fois le nombre de bases

Le nombre de bases A = le nombre de bases C.

(Le nombre de bases A / le nombre de bases G ) = (Le nombre de bases C / le nombre de bases T )

Je ne sais pas.