QCM n° 196 vu le 27-10-2021 (21:27).

Génétique et évolution


Le caryotype d’une espèce est maintenu stable de génération en génération grâce à deux phénomènes complémentaires, la méiose et la fécondation, qui se succèdent au cours du cycle de développement.
La méiose produit des gamètes haploïdes alors que leur rencontre, lors de la fécondation, rétablit l’état diploïde.
Chaque individu (hormis les jumeaux « vrais » dits monozygotes) est unique par la combinaison de ses allèles, mais contient le nombre de chromosomes spécifique à son espèce. Cela est dû à un brassage des allèles lors de la formation des gamètes et à une recombinaison des chromosomes lors de la méiose.





Question 1 : (1 point)
Le mécanisme qui permet de passer d'une cellule diploïde à une cellule haploïde est

l'anaphase 1

la mitose répétée 2 fois

la télophase 2

l'anaphase 2

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
La diploïdie est rétablie par

la mitose

la méiose

la fécondation

la réplication

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
La réplication est un mécanisme

qui a toujours lieu avant la méiose

qui peut avoir lieu avant la méiose

qui a lieu entre la première division et la deuxième division de méiose

propre à la mitose.

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
2 souris de couleur "noire" donnent naissance à une souris blanche. Je peux en déduire que

je ne peux rien déduire.

les parents sont homozygotes pour le gène concerné.

la couleur est codée par 2 gènes.

les parents sont hétérozygotes pour le gène concerné.

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
La première division de la méiose est appelée "division réductionnelle" parce que

le nombre de chromatides par chromosome est réduit de 2 à 1.

le nombre de chromosomes et de chromatides est divisé par 2.

le nombre de cellules observées est réduit de 2 à 1.

le nombre de chromosome par cellule est réduit de 2n à n.

Je ne sais pas.