QCM n° 1362 vu le 15-04-2021 (12:27).

Thème 1 - Transmission, variation et expression du patrimoine génétique


Depuis 1990, la PCR (polymérase chain reaction) a révolutionné la biologie moléculaire et s’est implantée très rapidement dans les laboratoires. Ses intérêts touchent divers domaines de la biologie : détection de gènes mutés et de maladies génétiques, détection d’infections bactériennes ou virales, évolution des espèces.

La PCR (polymerase chain reaction) est une réaction biochimique de synthèse d’ADN, réalisée in vitro et de manière répétée ce qui permet d’amplifier en grande quantité un fragment d’ADN à partir d’une matrice d’ADN contenant ce fragment.





Question 1 : (1 point)
Parmi les propositions relatives à la PCR, choisir celle qui est inexacte. La première étape de la PCR est

l'initiation de l'ADN.

la dénaturation de l'ADN.

l'hybridation de l'ADN.

l'élongation de l'ADN.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
Parmi les propositions relatives à la PCR, choisir celle qui est inexacte

Elle nécessite la répétition de cycles alternant dénaturation, hybridation et synthèse.

C’est une technique d’amplification de l'ADN in vitro

Elle nécessite une ADN-polymérase thermostable.

Elle nécessite l’utilisation d’amorces ARN

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
La phase d’hybridation

nécessite des amorces d’ARN. Ces amorces sont définies par le chercheur pour copier une zone particulière de l’ADN (située entre ces 2 amorces)

se fait à 72°C. Elle permet la séparation de 2 brins d'ADN et prépare ainsi la phase d'élongation.

se fait à 95°C. Elle permet la séparation de 2 brins d'ADN et prépare ainsi la phase d'élongation.

nécessite des amorces d’ADN. Ces amorces sont définies par le chercheur pour copier une zone particulière de l’ADN (située entre ces 2 amorces)

Je ne sais pas.