QCM n° 989 vu le 22-10-2019 (14:19).

Thème 1 - Une longue histoire de la matière à l'échelle de l'univers


Découverte en Ardèche, en 1994, la grotte Chauvet est célèbre pour ses peintures rupestres réalisées par des êtres humains préhistoriques. Ces peintures comptent parmi les plus anciennes connues.
Leur âge a été estimé par la méthode de datation au carbone 14.





Question 1 : (1 point)
La demi-vie t1/2 d’un noyau radioactif est

la durée nécessaire au doublement du nombre des noyaux radioactifs dans un échantillon macroscopique.

la durée nécessaire pour que la moitié des noyaux initialement présents dans un échantillon macroscopique se soit désintégrée.

l'âge estimé de l'échantillon analysé.

la moitié de l'âge estimé de l'échantillon analysé.

Je ne sais pas.


Question 2 : (1 point)
Les mesures réalisées à partir des échantillons prélevés dans la grotte de Chauvet permettent d'affirmer

que cette grotte a été occupée par des hommes préhistoriques les ayant réalisés à 2 périodes différentes. La première, entre -35000 ans et -31000 ans. La seconde, entre -28000 ans et -26000 ans.

qu'aucune peinture n'a été réalisée par des humains préhistoriques. Il s'agit de peinture datant du 18ème siècle.

que cette grotte a été occupée par des hommes préhistoriques les ayant réalisés il y a environ 45000 ans.

que cette grotte a été occupée par des hommes préhistoriques les ayant réalisés à 2 périodes différentes.La première, entre -22000 ans et -18000 ans. La seconde, entre -25000 ans et - 24000 ans.

Je ne sais pas.


Question 3 : (1 point)
La datation au carbone 14 a des limites.

25 000 ans, la quantité de carbone 14 est trop élevée et ne permet plus de dater l'échantillon.

après 50 000 ans, la quantité de carbone 14 est trop faible et ne permet plus de dater l'échantillon.

25 000 ans la quantité de carbone 14 est trop faible et ne permet plus de dater l'échantillon.

50 000 ans, la quantité de carbone 14 est trop élevée et ne permet plus de dater l'échantillon.

Je ne sais pas.


Question 4 : (1 point)
La date de désintégration d’un noyau individuel de14C dont on connaît la date de création (prise comme origine) est

aléatoire.

comprise avec certitude entre 100 et 10000 ans.

égale à 5730 ans.

prévisible.

Je ne sais pas.


Question 5 : (1 point)
La durée nécessaire à la désintégration radioactive de la moitié des noyaux radioactifs d’un échantillon dépend

de la température.

du nombre initial de noyaux.

de la nature chimique des noyaux.

du volume de l’échantillon.

Je ne sais pas.